Accueil > Extraits > XIXe siècle > Thomas Hardy

Neige sur les faubourgs


Chaque branche en est grosse,
Courbé chaque rameau ;
Chaque fourche, blanche et palmée ;
Chaque rue et chaussée muette :
Certains flocons se sont perdus, tentent de remonter quand,
Croisant ceux qui serpentent vers le bas, ils se remettent à descendre.
La palissade est colmatée comme un mur,
Et nulle brise pour escorter la chute de la toison.
 
Un moineau entre dans l’arbre,
Et aussitôt
Une boule de neige trois fois plus grosse
S’abat sur lui, douche la tête et les yeux,
Et le renverse,
Manque l’ensevelir,
Pour atterrir sur un proche rameau où son choc
Provoque une nouvelle avalanche de masses instables.
 
Les marches font une pente blafarde
Que gravit sans grand espoir
Un chat noir étique, aux larges yeux :
Nous le faisons entrer.

« Snow in the suburbs », extrait de Human Shows (1925), recueilli dans l’Anthologie bilingue de la poésie anglaise, Gallimard, Paris, 2005


Mentions légales | Crédits